fbpx

Mihalis Safras, l’interview

Interview , Soirée

Mihalis Safras, l’interview

đź’¬ DĂ©couvrez l'interview soit en version Ă©crite (fr) et/ou audio (uk) :

WPV : Bonsoir Mihalis ! C’est un grand honneur pour nous de te recevoir ce soir. Pour ceux qui te ne connaîtraient pas, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Mihalis Safras : mots pour me présenter, ok… Mihalis Safras, toujours de bonne humeur… et si les gens veulent savoir autre chose ils peuvent chercher mon nom !

WPV : C’est ta seconde date en France cette année ; comment ressens-tu notre pays dans la culture des musiques électroniques ?

Mihalis Safras : Oui, ce n’est évidemment pas ma 1ère fois en France… je viens régulièrement, depuis plusieurs années ! Ca a toujours été génial, et c’est même mieux, parce que la foule est plus instruite que les années précédentes, et je peux dire que c’est même de mieux en mieux ; c’est toujours bien de venir dans un pays où les gens apprécient ce qu’ils écoutent et ils savent aussi ce qu’ils veulent écouter… de la tech-house underground ! j’aime la France, vraiment ! Voyons ce que ça va donner ce soir !

WPV : Il y a 10 ans, tu fondais ton label Material. 10 ans après, quel recul as-tu ? Quels sont tes meilleurs souvenirs ?

Mihalis Safras : 10 ans… faut pas dire ça !! Je ne peux pas imaginer que 10 ans se soit déjà passé ; on devient vieux en 10 ans, même si j’ai l’impression que ça fait juste 1-2 ans.

Maintenant on évolue… c’est vrai que les 10 dernières années avec mon équipe on est devenu plus au courant de ce qui se fait, on sait maintenant ce que seront les 10 prochaines années de la house. La musique ne meurt jamais, et te donne la force de continuer. On va continuer à distribuer notre musique. 10 années sont passées et on atteint un bon niveau, enfin selon moi. Maintenant notre but principal est de réduire la quantité et d’améliorer la qualité, c’est vraiment notre objectif pour les 10 prochaines années.

WPV : Dans ta carrière, qu’est ce qui t’es arrivé dont tu sois le plus fier ?

Mihalis Safras : Oui… tout le monde me demande quel étape a été la plus importante pour moi, mais selon moi quand tu grimpe un escalier chaque marche est importante, donc chacune m’a conduit là où je suis aujourd’hui…toutes les choses que j’ai faite ont la même valeur, tout est pareil dont je ne peux pas dire qu’il y ait quelques chose dont je soit plus fier qu’une autre, que ce soit mes sorties, mes dates, tout est pareil et important ! Peu importe que ce soit une sortie il y a des années ou une sortie au top aujourd’hui, chacune me permet de monter l’escalier.

WPV : Demain tu t’envoles pour Londres. Que penses-tu de la fermeture de La Fabric ?

Mihalis Safras : Bien sûr que c’est une mauvaise chose, la Fabric est l’un des premiers club où j’ai été même en tant que clubber.  Mais le problème est que nous ne pouvons juger ce qu’il s’est passé. Bien sûr des gens perdent leur jobs. Et la culture de la house va s’en ressentir. Bien sûr deux personnes sont mortes… même si ce n’est pas la responsabilité de la Fabric donc c’était aussi normal que la municipalité s’empare du sujet… Bien sûr que c’est une mauvaise chose pour la culture de la musique mais en dehors de cela je pense que quelque chose de bien peut arriver par la suite. J’ai entendu que la Fabric pouvait rouvrir dans un autre lieu. Donc on verra !

Je n’ai jamais mixé sur des CD, j’aime ce sentiment de vraiment toucher la musique, de vraiment toucher ce que tu écoutes et pas seulement faire défiler tes titres sur un écran. Pour moi c’est vraiment quelque chose d’émotionnel.

WPV : Un album / un titre que tu as toujours avec toi ?

Mihalis Safras : je pense que c’est probablement (…) ils ont sortis un album il y a plusieurs années, j’ai assisté à leur concert ; j’ai toujours leur musique sur mon iphone.

WPV : Un artiste que tu apprécies particulièrement ? Dans le monde de la musique, qui t’as inspiré ?

Mihalis Safras : je pense probablement Jamiroquai… il est incroyable ! Sa performance scénique est fantastique. Bien que j’aime aussi Depeche Mode, mais bon c’est un groupe, pas seulement un artiste. Si je dois choisir seulement une personne ça serait Jamiroquai.

WPV : Pourquoi toujours mixer sur vinyles ?

Mihalis Safras : Le truc c’est que j’exerce la profession de DJ depuis plusieurs années. Je n’ai jamais mixé sur des CD, j’aime ce sentiment de vraiment toucher la musique, de vraiment toucher ce que tu écoutes et pas seulement faire défiler tes titres sur un écran. Pour moi c’est vraiment quelque chose d’émotionnel. Je crois que n’arrêterai jamais de mixer sur des vinyles. Mais je crois que tu peux comprendre même mieux que moi ! We Play Vinyl, non ?  (rires)

WPV : Parle-nous de ton studio… comment produis-tu ? Software ou hardware ?

Mihalis Safras : la musique évolue, naturellement c’est la même chose avec la production. Depuis des années j’utilise une Roland TB 303 et une Novation Bass Station. La production musicale évolue, tu te bats sans cesse pour trouver les logiciels qui vont te faciliter la vie pour produire ta musique, c’est la façon dont je travaille, notamment avec Ableton Live.

WPV : En tant que citoyen grec, tu voyages à travers toute l’Europe ; au regard du contexte actuel, comment ressens-tu la crise (y compris migratoire) que vivent certaines population ?

Mihalis Safras : en quelques mots… tu ne peux pas dire beaucoup de chose ; ce n’est pas aussi complexe… nous sommes tous les mêmes, des citoyens, des immigrants ; nous sommes tous pareils, nous avons des peurs, nous avons des yeux. Donc les immigrants dans cette situation doivent quitter leur pays car leurs vies sont en danger. Mais peu de gens voient cet aspect, ça peut arriver à tout le monde. A mon sens nous sommes une même famille.

WPV : Te sens-tu plus artiste européen ou grec ?

Mihalis Safras : Les deux sont pareils, tu ne peux pas comparer. Bien sur mes origines sont grecques et j’en suis fier. Mais la base de l’Europe est aussi en Grèce. Donc pour moi c’est étroitement lié.

WPV : Juste un mot pour qualifier chaque ville ?

  • Athènes : hard
  • Paris : chic
  • Berlin : fou
  • Londres : incroyable
  • Ibiza : deux mots… incroyable, incroyable !

WPV : Mihalis, merci beaucoup d’avoir répondu à notre invitation !

Mihalis Safras : c’est déjà une bonne soirée… de la bonne bouffe, en bonne compagnie, c’est vraiment une bonne soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.