Enfance, l’interview

Interview , label

Enfance, l’interview

WPV : Bonjour à tous,  merci d’être venus, de très loin pour certains, afin de participer à cette WPV.  Je vous propose de vous présenter chacun et nous dire vos rôles au sein du label ENFANCE.

Alban :  Je suis Alban, on a fondé le label avec Jean et Antoine il y a un an et demi. Antoine est le Label Manager, et moi j’occupe la fonction de Directeur Artistique avec Jean qui va se présenter à son tour.
Jean :  En effet, je suis également Directeur Artistique du Label, on choisi les artistes que l’on veut sortir sur ENFANCE, et nous sommes donc venus avec certains de nos artistes parisiens.

WPV : Donc le label à un peu moins de deux ans, vous étiez chez ArtJacking auparavant, comment est venu l’idée de créer votre propre label  ? Et d’où vient l’idée du nom ENFANCE ?

Alban : Avec Jean, on était chez ArtJacking, on n'a arrêté au bout de trois ans,  chacun avait différents projets. On avait pas mal de gens autour de nous qui faisaient de la musique, donc on s’est dit pourquoi ne pas les sortir. Pour le nom c’est tout simple, on avait fait un brainstorming, on avait noté pleins de nom et celui qui nous ressemblait le plus et le plus cohérent était ENFANCE.

WPV : Avez vous fixé une ligne conductrice définissant le style musical du label ?

Alban : Non pas spécialement. On ne s’est pas dit que l’on allait plus faire un genre musical qu’un autre. C’est vraiment en fonction des idées et des envies artistiques du moment. On ne fera pas de Dub ou de Reggae qui sont des styles qui nous touchent moins, mais on s’ouvre à tout les genres.

WPV : Et on l’a vu ce soir dans les disques que vous avez joués, il y avait un rayon musical très large (disco, house, variété…), est ce quelque chose que vous cherchez  à faire dans les productions ?

Jean : Oui c’est vrai, on essaie tout du moins, de mettre aussi dans  les productions les choses que l’on peut écouter.

WPV :  Comment choisissez vous de produire un artiste ? Est ce uniquement des amis, des  connaissances, ou est ce par des démos que vous recevez ?

Alban :  La première sortie que l’on a fait c’est Livio Mosca, qui est un ami de Jean et que l’on n'avait jamais put sortir sur ArtJacking. Du coup on lui a proposé de le sortir sur ENFANCE.
Jean : Pour le moment on a sorti des artistes qui sont des amis proches, mais dans le futur on sortira d’autres choses, puisque l’on reçoit justement quelques démos et cela fait plaisir de voir l’intérêt qui est porté sur nous.

WPV : Vous en êtes à votre septième sortie, qui peuvent être à la fois des EP et des LP mini album. Le prochain de Kadavre Exquis sortira également en vinyle. Comment choisissez vous les sorties qui se feront en digital ou en vinyle ?

Jean : Dans un premier temps cela dépend surtout des moyens que l’on va avoir. Cela dépendra aussi du type de projet que l’on a. Pour un deux ou trois titres est ce que ça vaut le coup pour nous d’investir dans un vinyle…
Alban : Si on était riche on sortirait tout en vinyle, mais bon… pour le moment…

WPV : Justement tout à l’heure vous nous disiez que vous n’aviez pas de diffuseurs pour vos vinyles, que vous les vendiez en direct. Comment fonctionnez vous ?

Alban : C’est vrai, mais je pense que pour le prochain on va prendre un diffuseur. Pour le premier on avait fait un système de précommande, ensuite on est allé voir tous les disquaires sur Lyon et sur Paris. Et ensuite le bouche à oreille a fonctionné. On s’est rendu compte que l’on a finalement pas mal de disquaires sur Lyon.
Jean : On en a même posé un à la Bibliothèque de Lyon !

WPV :  Une question que l’on pose souvent, mais quels sont les artistes que vous aimeriez vraiment signer ?

Alban : Quand on est passé à l’émission de Line Up, on avait dit que l’on aimerait bien signer Rob. On l’a contacté et même rencontré, on l’espère mais ça devrait pouvoir se faire. Il y a pleins d’artistes que l’on apprécie après c’est plutôt en fonction des rencontres que les choses se font ou pas. On aime bien également Christophe le célèbre chanteur d'Aline.

WPV : Si on s’intéresse bien à vous, à l’univers qui se dégage, à votre site internet également, le truc qui nous vient à l’esprit c’est « l’expérimentation », qui est aussi une phase de l’enfance. Est ce une bonne définition du label ?

Alban : Oui on peut le voir comme ça. On n’a pas spécialement réfléchi à donner une définition à ce qu’Enfance soit un laboratoire d’expérimentation ou autre. Mais c’est assez juste. D’autant plus que l’on ne s’intéresse pas uniquement à la musique, on aime bien associer ça au graphisme. On a aussi fait un court métrage LSD ABC.
Jean : C’est aussi en fonction des propositions des artistes qui sont autodidactes, qui proposent des choses, et réalisent parfois leur clic vidéo avec leurs propres moyens.
Alban : On a plusieurs artistes qui font et de l’image et du son. C'est vraiment bien et on en bénéficie aussi puisque c’est ce que l’on aime faire.

WPV :  Vous avez justement des projets d’évènements qui associeraient l’image et le son ?

Alban : On y avait pensé, mais c’est assez compliqué puisque tous les artistes ne sont pas sur Lyon, il y en a sur Paris... Il n’y a que Jean et moi sur Lyon. Donc pour préparer ce genre de choses c’est un peu plus complexe.

WPV : Justement, vous produisez tous les deux des artistes, mais produisez vous également de la musique ?

Alban : J’en faisais dans l’ancien collectif, j’avais arrêté mais je commence à m’y remettre. J’ai un début de EP mais que je n’avance que lorsque Jean me tape un peu dessus.
Jean : Pour ma part je ne fais pas du tout de production. Je laisse ça aux autres.

WPV : vous aviez organisé également quelques soirées, notamment avec Roman Flugel. Avez vous d’autres projets de soirées en cours ?

Alban : Pour le moment non, ça prend un peu de temps et de budget. Ce n’est pas quelque chose d’impossible dans le futur, on aimerait bien faire des soirées releases ou anniversaires du label.

WPV : Les projets 2014 pour ENFANCE ?

Alban : Beaucoup, mais on n'a pas toutes les dates donc on n’en parle pas trop.  On a un trompettiste, Thierry Caens, qui  avait fait un album il y a 20 ans qui n’est jamais sorti et  qui devrait sortir chez nous en vinyle également d’ici peu. On l'a rencontré par son fils que l'on connait et qui nous a proposé le projet. On n'est vraiment content.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.